Produits solaires et nanoparticules

 

Conférence de vulgarisation

lundi 10 mars 2014,  21 h

par Nicole Proust

(ingénieur de recherches, consultante)

Domaine d’expertise : santé et toxicologie. Membre de l’Association Toxicologie Chimie

Grand Salon de la Bouvêche, 71 rue de Paris à Orsay

 

 

La meilleure protection de la peau contre les effets très nocifs des rayons UVA et UVB du soleil est vestimentaire. Cependant les  produits solaires sont un complément indispensable à appliquer généreusement sur les parties non recouvertes.

Quel indice de  protection choisir ? À quoi correspond-il ? Un produit avec un FPS (facteur de protection solaire) de 30 filtre 96,67 % des UVB alors qu’un produit avec un FPS de 50 filtre 98 % des UVB, la différence est faible donc il ne faut pas  se laisser abuser par les chiffres ! Cependant le FPS que l’on va choisir dépend du type de peau qu’il faut protéger et de l’intensité des rayons solaires, c’est-à-dire du lieu où l’on se trouve.

Il y a différents types de filtres  dans les produits solaires, ils peuvent être organiques ou minéraux, on peut aussi rencontrer des mélanges de ces deux types de filtres ce qui permet d’optimiser la formulation. Certains filtres organiques sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. 

Le dioxyde de titane TiO2 est utilisé comme filtre minéral.  La taille des particules incorporées dans les produits est variable, ceci a un impact sur la couleur de la crème, elle est blanche pour des particules de 195 nm et transparente pour 10 nm.

On présentera aussi dans cette conférence de vulgarisation ce que l’on sait aujourd’hui de la pénétration dans la peau et de la toxicité des nanoparticules d’oxyde de titane utilisées.

À VENIR :    diapositives de la présentation
Ce contenu a été publié dans Débats publics et conférences. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.