Nanoélectronique et technologies de la communication

Objectif du groupe

Le plateau de Saclay va concentrer de nombreux acteurs de la nanoélectronique. Mais qu’est-ce que cette « nano » électronique 

  • Un pas de plus dans la miniaturisation et l’intégration?  la mise au point de nouvelles technologies nées du passage à l’échelle nanométrique?  ou l’utilisation de nanomatériaux aux propriétés nouvelles ?
  • Quelles sont les applications visées ? Quels sont les bénéfices attendus en termes de performances, d’efficacité, d’économie d’énergie ou de matériaux rares ?
  •   Ces bénéfices sont-ils aujourd’hui du domaine de la promesse ou de la perspective raisonnable et datable ?
  •   Face à ces bénéfices attendus, existe-t-il des risques au niveau des produits eux-mêmes, de leurs méthodes d’élaboration, de leurs utilisations potentielles ? Ces risques sont-ils pris en compte et de quelles façons ?
  • Quelles sont les applications visées ? Quels sont les bénéfices attendus en termes de performances, d’efficacité, d’économie d’énergie ou de matériaux rares ?

 

Enquête sur le Plateau de Saclay

carte des implantations (actuelles et futures)

Nous avons rencontré des responsables de laboratoires : CEA (NanoInnov), École Polytechnique, LPN (Laboratoire de Photonique et Nanostructures), IEF (Institut d’Électronique Fondamentale), tous deux laboratoires du futur C2N (Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies) qui s’implantera sur le plateau de Saclay en 2017.

La synthèse de nos travaux a été présentée au cours d’une réunion publique, le lundi 23 septembre. (voir l’invitation)  Télécharger en pdf

diapositives et enregistrement audio de la soirée

Contact : Louis SANGOUARD

louis.sangouard@wanadoo.fr

Ce contenu a été publié dans Groupes de travail. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.