Les nanosciences sous le regard (ou pas) de la Constitution française

conférence d’information le jeudi 3/12/15 (20h-22h)
à Orsay, Grand Salon de la Bouvêche,

par Bernard Bartenlian
chercheur CNRS à l’IEF,  Université Paris Sud

Cette présentation fait suite à une rencontre avec des juristes de l’Université de la Sorbonne Nouvelle, sur les perceptions extrajuridiques de la Constitution.  En tant que physicien des nanosciences et des nanotechnologies, je partirai des derniers développements dans ce domaine et chercherai à déterminer en quoi certains textes de la Constitution me paraissent ou pas adaptés aux évolutions sociétales engendrées par l’application des recherches en nanosciences.

* * *

La Constitution du 4 octobre 1958 est le texte fondateur de la Ve République. Son Préambule renvoie directement et explicitement à trois autres textes fondamentaux : la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789, le Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 (la Constitution de la IVe République) et la Charte de l’environnement de 2004.

Sur le site www.ledroitdelafontaine.fr télécharger le texte écrit pour la journée d’étude du 15 /10/2015, Paris Sorbonne: Quelles perceptions extra-juridiques de la Constitution ?

Ce contenu a été publié dans Débats publics et conférences. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.